KENY ARKANA

On remonte à un peu plus d’une semaine en arrière… On retourne au Rocher de Palmer… Et on revient au concert de Keny Arkana…

Cette soirée a été un grand moment musical avec beaucoup d’énergies, d’échanges et de partage. Avec plus de 2h de show, on ne peut que saluer sa générosité, sa simplicité et sa complicité avec le public.

concert Keny Arkana - photo : Charlotte Prieu

Un rayon du soleil

Entre joie, rage et amour, Keny Arkana est venue nous présenter en live son nouvel album « Tout tourne autour du soleil » sorti en décembre 2012. Entre nouveautés et classiques, le public a été très réactif autant pour la richesse musicale que pour la force des messages. Pas de doute, Keny Arkana sait brillamment allier le fond et la forme.

Photo : Valentin Campagnie

Elle a su nous transporter dans son univers et a profité de la fin du concert pour sauter dans la foule. Accompagnée d’une bonne équipe de musiciens, en plus de DJ DRK et de son backeur RPZ, Keny Arkana nous a fait passer une soirée mémorable, chargée en émotions.

Lors du concert, le public fait naturellement ses backs et la rappeuse n’oubliera pas de leur dire : « ce ne sont pas que des mots », tel un appel à l’action, à l’engagement en faveur des causes qu’elle défend et soutient. Ce qui reflète parfaitement sa démarche.

Photo : Valentin Campagnie

Des convictions affirmées

Pour Keny Arkana, le rap semble être un moyen d’expression pour transmettre des messages réfléchis, engagés et fondés. Elle ne s’arrête pas à cette étape mais va au bout de ses idées. Récemment, elle réalise avec son collectif « La Rabia del Pueblo » et d’autres habitants du quartier de Noailles à Marseille un documentaire pour dénoncer les dessous du projet Marseille-Provence 2013. La ville de Marseille est capitale européenne de la culture pour l’année 2013. Keny Arkana a beaucoup de choses à en redire d’où ce documentaire « Marseille, capitale de la rupture » (à visionner ci-dessous) et sa chanson du même nom.

Pour nous, Keny Arkana est une grande artiste qui se démarque par son authenticité et sa sincérité. Et quand elle dit : « J’emmerde la vie d’artiste, je n’ai jamais perçu le rap comme un business », cela l’illustre bien.

Pour l’anecdote, en Serbie, Keny Arkana est bien connue et très appréciée. Au cours de nombreuses interviews d’artistes Hip Hop du pays, on a pu remarquer qu’elle est l’une de leurs artistes préférés.

On aurait tellement de choses à dire sur ses actions, ses chansons, sa détermination, qu’il faudrait bien plus d’un article… Seulement en l’écoutant, on peut retenir qu’il faut se battre pour ses principes et ses valeurs, sans jamais les renier. On peut aussi rappeler l’importance de la liberté, dans le sens où nous devons rester libres malgré les barrières du système et de l’esprit…

NJ

Publicités

ILS ARRIVENT !

So et les membres de son collectif, Appellation d’Origine Non Contrôlée (AONC), arrivent avec une compilation très prochainement…


En découvrant le clip, nous sommes prévenus, ils arrivent et ça s’annonce prometteur !

So, artiste depuis plus de 10 ans (rap et chant) ne mâche pas ses mots. Elle nous transporte dans son univers engagé, où elle affirme ses opinions haut et fort. So nous explique : «AONC, c’est le côté revendicateur du rap, donc quand on n’est pas d’accord, on le dit !»

Pour cette MC, ce qu’il l’anime dans cet art, c’est le plaisir d’écrire, mais aussi d’utiliser sa plume en tant que moyen d’expression et surtout d’information. Elle commente : « Nous devons faire face à un problème d’information, les gens sont complètement désinformés, notamment sur des faits très graves, alors dans mes textes, j’explique ou je clarifie certaines situations. » Donc elle creuse pour y puiser l’information « brute » et non amplifiée ou erronée. Ce travail de recherche lui permet de donner du fond à ses écrits, pour y dénoncer les maux de la société en perçant des tabous. Du rap qui fait plaisir à écouter, où émanent de vraies valeurs !

« L’ombre de la ville », un son de la mixtape à venir le 29 avril 2011, avec 3 membres du collectif : L’archer, Akilla et So, sur une production d’Akilla.

Voici ce qui arrive ! Un premier CD qui réunit différents styles, autour d’idées communes : solidarité, unité, amour, générosité… Un concert aura lieu pour la sortie de la compilation.

Le collectif AONC, en concert à la Rock School Barbey à Bordeaux, a invité d’autres artistes pour partager ce moment privilégié de 180 minutes chrono. Le principe, pour les 15 groupes qui se relaieront sur la scène, est d’assurer un show de 10 minutes. Les performances seront chronométrées par un arbitre.

Soyez vous aussi dans les « starting block » pour vendredi prochain à 20h30 !