HASSAN… Du sens et de la punchline au service de vraies valeurs !


GHETTOBLASTER : n.c, lecteur de musique emblématique de la culture Hip Hop à ses débuts, connu pour sa taille démesurée et pour sa puissance de son conséquente ;
n.p, titre d’un morceau du rappeur Hassan, présent sur son EP « Warm UP », dont le clip tourne sur le net. 

Début 2011, Hassan est finaliste du Buzz Booster, un tremplin national de rap. A la fin de cette même année, il sort son premier EP Warm Up, réalisé en collaboration avec Enzoo, beatmaker de l’équipe « Perpi’Zoo » (Nemir, Gros Mo, Carlito Blanc…). Warm Up est comme un tour d’échauffement pour prendre la température, avoir un retour du public… La démarche de ce projet est de renouer avec les années 90, tout en s’inspirant de l’époque actuelle.

 

 

 


Ses références pointues dans le milieu du rap et ses connaissances bien précises de  l’Histoire de la culture Hip Hop, lui permettent d’enrichir son univers artistique et de transmettre ce savoir aux jeunes lors des ateliers de rap qu’il anime.

Persister est l’un des maîtres mot du MC perpignanais. Hassan part du principe qu’avec de la volonté, on peut réussir à atteindre son but. Sur Warm Up, on retrouve même un morceau intitulé « On persiste ». Et quoi qu’il arrive, il garde toujours l’esprit positif : «  Il y a toujours des haters qui critiqueront… Ils n’aiment pas mon maxi, ce n’est pas grave, ils aimeront le prochain c’est tout ! »

Hassan fait partie du nouveau souffle de rappeurs qui transpirent l’authenticité. Dans son rap, il relate la réalité de son vécu, de ce qui l’entoure, de ce qu’il connaît. Hassan se considère comme un chroniqueur de la rue et n’hésite pas à dénoncer ce que les médias ne dévoilent pas.

Il affirme que son but dans le rap n’est pas commercial. Son objectif est plutôt de faire kiffer les gens, faire passer des messages et se faire plaisir. Hassan pointe du doigt les majors, les labels qui sont axés sur l’aspect financier et qui s’enrichissent sur le dos de ceux qui travaillent dur pour réussir. « Je pourrais être clochard ou Bill Gates pour moi c’est la même, c’est quelque chose que je trouve dégueulasse, qu’il faut décrier, qu’il faut mettre sur la table. »

Ayant évolué au sein de la Casa Musicale, Hassan salue l’initiative et l’investissement des associations qui se battent pour donner la chance aux artistes de se professionnaliser. Il tient beaucoup à son côté indépendant dans le rap : « Avec une major, mes sons seraient commercialisés… Ok, mais je n’ai pas besoin d’eux, à l’heure d’internet, nous pouvons le faire par nos propres moyens. Donc à part concéder 50 % de mes droits, je n’y gagne rien moi à signer en major ! »

Hassan se démarque par son engagement. Il revendique ses opinions, il fait du rap et prend position. Son slogan, issu d’une de ses punchlines : « Parce que le rap sans texte, ça ne reste que du bruit » en est l’exemple. Cette phrase phare n’est pas une provocation envers certains MC’s, mais plutôt le moyen d’affirmer ce qu’il fait. Hassan prône le sens des textes : « Même si  tous les rappeurs ne sont pas axés sur le texte, nous ne sommes pas là pour dire n’importe quoi au micro. Je pense qu’il faut garder une cohérence, et même si ce n’est pas du rap conscient… ».

Fidèle à ses convictions, Hassan incite au militantisme et condamne l’individualisme ambiant. Il pousse à l’engagement et souhaite faire prendre conscience aux gens qu’il faut croire en ses idées et aller jusqu’au bout. « Lorsque l’on monte sur scène, on demande au gens de voter, non pas parce que c’est un devoir de citoyen, mais pour que nos gosses ne vivent pas sous le règne de Le Pen ! »

Deux Master 2 en poche, en droit et en sciences politiques, ce punchliner est très attentif à la politique, qui perçoit comme obligatoire, indispensable, mais malsaine. Il craint énormément l’endoctrinement des populations, la domination du peuple… Selon lui, la crise actuelle n’est qu’une simple façade. « On a vraiment l’impression que ça va mal, etc. Il faut arrêter, la France va très bien, je ne pense pas que le mec qui mangeait hier, ne mange plus aujourd’hui. A chaque époque c’est la même merde… peut être différente, mais c’est la même merde ! »

Cash et déterminé, ce MC de Perpignan, nous a fait part de sa volonté de rédiger personnellement un article pour Hip Open, à l’approche des élections présidentielles… En attendant, son EP Warm Up est disponible en téléchargement gratuit sur le net. Bonne écoute !

 

 

 

> Pour télécharger Warm Up, cliquez ici !

>> Pour plus d’infos : le blog du MC Hassan

Publicités

KEURSPI, UN LYRICISTE PORTÉ PAR LE FLOW


Keurspi, un nom que l’on entend de plus en plus… Ce rappeur de Bordeaux a débuté en 2001. Quelques années plus tard, on le découvrira au sein du collectif « 99 PRO-G ». Il se distingue par la technique de son flow saccadé où il joue sur la rapidité, sans délaisser le fond. Le travail de Keurspi se porte également sur le message, tout en accordant une grande importance à la musicalité.

 

 


Il considère le Rap comme le meilleure moyen d’expliquer clairement et simplement sa manière de voir le monde. Pour lui, « le Rap a la capacité de pouvoir changer les choses. C’est juste aux acteurs du mouvement de faire passer le bon message et c’est aux gens d’y croire aussi ! »

L’état d’esprit qui émane de cet artiste est le dépassement de soi même, comme il dit : « la première défaite est dans la tête » ou encore quand il s’appuie sur cette phrase emblématique de la culture Hip Hop « Can’t stop, won’t stop ».

La nouveauté du Lab’Oratoire

L’Alchimiste est le single phare du Lab’Oratoire, son premier projet solo, qui devrait voir le jour en 2012. Ce clip, tout juste sorti, a été réalisé par Guillaume Agostini.


Sur ce titre, Keurspi rend hommage aux gens qui se battent, qui ont du courage pour affronter les moments difficiles de la vie. Le message de L’Alchimiste se veut porteur d’espoir, un réel booster pour donner envie de faire les choses et d’y croire. Keurspi précise l’idée qui s’adresse à son public : « Non tu n’es pas une merde, on voudrait te faire croire que tu es une merde mais non tu n’es pas une merde, donc maintenant lève-toi et fais ce que tu as à faire ! », en rappelant que l’idée de L’alchimiste est la puissance de pouvoir transformer le plomb de la personnalité en l’or de l’esprit.

L’expérience du Sénégal

Evoluer dans le 99 PRO-G, lui a permis d’élargir ses horizons… Il découvre la culture africaine à travers le parcours des autres membres du collectif. Et l’été dernier, il part au Sénégal pour la première fois. Une expérience qui restera pour lui, très enrichissante, très marquante…


Une fois sur place, il prend conscience de la réalité du pays entre l’abondance des ordures qui envahissent l’environnement naturel pour faire partie du décor et la richesse humaine, les valeurs du peuple qui font la force du pays.

 

Dans un contexte politique mouvementé, Keurspi, par l’intermédiaire du rappeur Simon du Bis Bi Clan (ancien du 99 PRO-G) a suivi de l’intérieur les révoltes pacifiques du mouvement Y’en a marre. Il s’agit d’un mouvement apolitique qui a la volonté de faire changer les choses dans le pays en mobilisant tous les habitants. Les acteurs effectuent un travail de fond sur le terrain, notamment en sensibilisant la population des quartiers au vote. Et quand ils ne sont pas en accord avec les mesures prises par le Président Abdoulaye Wade, ils le font savoir.

Pendant son séjour au Sénégal, Keurspi a également eu l’occasion de faire deux passages sur scène. Les réactions du public ont été au delà des attentes de cet amoureux des rimes : « …impossible de finir mon texte, tellement le public faisait du bruit ! Même si tous ne comprenaient pas la langue, ils ont une telle connaissance de la musicalité et du flow que pour eux, il n’y a aucune barrière pour apprécier la musique. »

Un voyage rempli de rencontres qui pourraient aboutir à un projet ? En attendant d’en savoir davantage, il semblerait que des collaborations avec des artistes sénégalais soient en cours…

Pour davantage découvrir son univers :


>> Plus d’infos sur :

http://www.keurspi.com

http://www.myspace.com/keurspi

http://www.facebook.com/keurspi

http://twitter.com/Keurspi

Voir l'article entier

« On a tous de l’or entre nos mains,
il faut juste trouver la bonne formule pour le faire apparaître aux yeux du monde. »
Keurspi