Que devient MOS DEF ?

Récemment, ce célèbre rappeur et acteur américain a ravivé le débat sur la situation des détenus de Guantanamo, suite à la campagne menée par l’ONG Reprieve, contre l’alimentation forcée subie par les prisonniers en grève de la faim. Yasiin Bey, aka Mos Def a participé à une action de sensibilisation en se mettant à leur place. On le voit dans une vidéo, quasiment dans les mêmes conditions que les 106 détenus concernés par cet acte injuste.

Yasiin Bey, un nouveau concept…

Quelques jours auparavant, Mos Def qui se fait désormais appelé Yasiin Bey était en résidence à Paris, plus exactement au Nouveau Casino. Sa création intitulée « Bright Moments » était articulée autour de trois thèmes : Sun, Moon, Stars. Chaque thématique correspondait à une date. Hip Open était sur place pour la soirée « Moon » du 4 juillet, placée donc sous le signe de la lune.

Yasiin_12 copie

Bien distincte d’un concert de Hip Hop, cette soirée était davantage un show de Yasiin Bey, avec un programme aussi spécial qu’inattendu, où il a revisité des classiques et rendu hommage aux artistes qui semblent avoir compté dans sa carrière. Son affection particulière pour Paris était bien affichée, par la diffusion d’une vidéo en arrière plan de la scène. Il a créé un univers unique en son genre et a tenté de le faire partager au public… Plutôt réussi puisque la salle était remplie et l’ambiance, pleinement à la fête.

Yasiin copie

Tout est fait pour nous faire basculer dans un autre environnement… Des ballons, des fleurs, des accessoires de fête ornent la salle. Le deejay passent des sons Pop / Hip Hop / Electro / Rock et Yasiin fait les backs et/ou danse dessus. Tout nous donne l’impression d’être en boîte de nuit, lors d’une soirée spéciale avec Yasiin Bey.

Yasiin_2 copie

Si certains sont venus pour écouter des chansons de Mos Def, ils ont certainement dû être très déçus. D’ailleurs il a rappelé plusieurs fois : « Je suis le boss. Si vous voulez écouter votre chanson préférée rentrez chez vous. Je suis ici et je fais ce que je veux ! Je veux me sentir libre… Libre… Libre. » Forcément cela vous donne davantage le ton et la tournure de la soirée !

L’idéal aurait été de l’interviewer pour mieux comprendre le fond de sa démarche artistique. On peut tout de même s’interroger sur ce tournant de sa carrière musicale. Son show avec le deejay se rapproche d’un Sound System où il serait le maître de cérémonie. Deux hypothèses contradictoires sont donc possibles. Cet aspect Sound System pourrait faire écho aux Block Parties qui sont à l’origine du mouvement Hip Hop, que Yasiin, par son show aurait remis au goût du jour, avec son propre style. Ou bien, cela pourrait s’inscrire dans une évolution complétement différente où il profite de sa notoriété pour à présent se faire plaisir, expérimenter des délires, et proposer au public un show conceptuel axé sur du divertissement.

Yasiin_9 copie

Quoi qu’il en soit, il se pourrait bien que les derniers à avoir vu un vrai concert de Mos Def soient bien chanceux et qu’il faut maintenant s’attendre à une nouvelle orientation avec Yasiin Bey !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NJ
Photos : Valentin Campagnie

Publicités

Une Block Party fidèle à son image

Dans un esprit populaire, chaleureux et jovial, la Block Party à Perpignan est  l’événement incontournable qui ouvre le festival Ida y Vuelta, à la Casa Musicale. Cette soirée Hip Hop qui a eu lieu le mercredi 1er juin, réunit chaque année un public de tout horizon, mêlant passionnés, curieux, amateurs…

Ce battle international de breakdance a opposé quatre crews français contre quatre crews étrangers. Le sort a désigné : Aborigènes (Vénézuéla) VS Melting Force (Saint Etienne), Bad Trip Crew (Paris) VS Hustlekidz (Hollande), La Smala (Bordeaux) VS Predatorz (Russie), Vagabonds (France) VS Fusion Rockers (Espagne).

Pour juger ces équipes, Morris (USA), Karim Barouche (Paris) et Ryad (Pokemon Crew, Lyon) nous ont fait l’honneur de leur présence. Pour balancer du son digne d’une block party, DJ Taj Mahal a assuré les mix. Sans oublier le duo de choc de speakers : Nasty et Némir.

La demi-finale a opposé Hustlekidz à Melting Force et Vagabonds à Predatorz. Du haut niveau dans chaque passage, un jury partagé qui a finalement opté pour une rencontre entre deux crews français en finale. A découvrir en images…


Pour prendre la température de la soirée, découvrons les réactions du public :

« Je suis impressionnée par la vitesse et la souplesse des breakers. Respect à eux pour le travail et les efforts qui les ont menés à ce niveau là. Ils ont assuré. Bravo à tous ! », une habituée de la Casa Musicale.

Des B.boys de la région nous font part de leurs réactions.  L’un d’entre eux commence : « La Block Party, ça tue ! J’étais pour les Russes… ».
Un autre intervient : « Les Prédatorz sont forts mais Melting Force devait gagner, ce soir c’était les meilleurs ! ».
Un suivant nous fait remarquer : « Ce que j’ai apprécié aussi, c’est l’impartialité du jury… ».
Puis un dernier tient à nous dire : « Pour moi, c’est la meilleure Block Party depuis 2004…une bonne organisation ! ».

Des passionnés nous expliquent leur point de vue : « L’ambiance était bouillante, on a assisté à une finale de fou ! Vive le Hip Hop, et vive la Casa Musicale qui a organisé l’événement ! », s’exclame un jeune homme.
Sa copine poursuit : « Cette soirée, c’était de la bombe ! Ce n’est pas le vent, ni le froid qui va nous freiner… Nous voulions absolument être présents pour la Block Party ! On a la chance de pouvoir assister à un tel événement dans notre ville, et gratuitement en plus, alors forcément on vient. Vu la foule de ce soir, nous ne sommes pas les seuls, ça fait plaisir ! ».

Némir, tout en précisant qu’il se doit de rester neutre, nous fait partager ses impressions : « Melting Force est un crew qui a du niveau. La finale s’est jouée à peu mais ils ont été meilleurs ! ».

Rencontre avec des adeptes : « Nous sommes venus pour le Hip Hop. Nous n’avons pas été déçus. Une ambiance très Hip Hop, un bon état d’esprit ! Du monde, beaucoup de monde présents à cette Block Party, c’était énorme ! ».
Un de ses proches ajoute : « Il faut préciser que la Block Party, c’est avant tout un mix de cultures. Le Hip Hop a la capacité de fédérer les gens… C’est le grand rendez-vous des quartiers aussi… Un tel événement est important pour la ville. »
Puis, une troisième personne se joint à eux et conclut par : « Ce soir, il y avait du niveau et je retiens le bon climat malgré le froid ! ».

Saluons le crew Melting Force, vainqueur de la Block Party 2011. Et big up à tous les participants !

> Plus d’infos sur :  http://idayvuelta2011.catacult.net/

Voir l'article entier

Melting Force (St Etienne) :

vainqueur de la Block Party 2011 (Perpignan) !