Joey Larsé

« Je n’ai pas les cartes mais je bosse pour »

Joey Larsé

Publicités

Résultats EOW Bordeaux 2013

Samedi soir ont eu lieu les qualifications du End Of the Weak Bordeaux… Résultats ?

Fleyo, garde son titre de vainqueur du EOW Bordeaux !

Fleyo – Photo : DJ Keri

Avec le deuxième du classement, Adkwatts, ils sont sélectionnés pour la finale régionale Sud-Ouest qui aura lieu le 1er juin à Toulouse.

Adkwatts au mic

Sur une trentaine de MC’s, sept ont participé aux épreuves : Heka, Fleyo, Keusdad, Dony London, H.A.M, Master Veiga et Adkwatts.

Master Veiga/Dony London/Keusdad/Fleyo/H.A.M/Heka/Adkwatts

Ce fut une excellente soirée Hip Hop animée par Dandyguel et RES, sans oublier DJ Keri !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NJ (membre du jury du EOW Bordeaux)
Photos : Charlotte Prieu

Madison Square Garden made in Bordeaux

Avec le phénomène des battles de Rap, on pourrait se dire encore un événement supplémentaire de ce genre… Ce n’est pas tout à fait le cas : les battles Madison Square Garden (MSG) à Bordeaux ne sont pas organisés en ligue.

Avant tout, cet événement vise à mettre en avant des artistes locaux, telle une vitrine pour faire découvrir de nouveaux talents. C’est aussi le moyen de rassembler tous les acteurs du Hip Hop bordelais. C’est pourquoi, l’organisateur Davidovitch, qui est également artiste souhaite que les MSG n’appartiennent à aucune équipe (aucun crew, aucune team…) pour fédérer toute la communauté Hip Hop locale. Une très bonne initiative !

Tony Kila VS Dony

Cette démarche ne se limite pas au Rap, ces battles sont également ouverts aux beatmakers. A l’occasion de la troisième édition des MSG qui a eu lieu dimanche 25 novembre dans l’après-midi, nous avons pu constater que l’événement a pris de l’ampleur par rapport aux deux premières éditions. Maintenant, les battles se déroulent dans la grande salle de Barbey pour pouvoir accueillir un public nombreux.

Vous voulez les résultats ?

Côté beatmakeurs, Pandemik Muzik (Bachir) a gagné contre ThaProd, Mr Wesh a remporté le défi face à RFDO et le jury a donné l’avantage à Kilogrammes Prod face à Noxious. Les battles étaient serrés, vu le bon niveau des artistes. Donc pour le jury, le choix a été difficile.

Niveau rap, Endé s’est incliné face à Costa, Dony a gagné contre Tony Kila et Fleyo a remporté haut la main la victoire contre Kame Lemake. Et Fleyo est même reparti avec le trophée du meilleur punchliner.

Fleyo VS Kame Lemake

Entre les battles, le public a pu découvrir ou redécouvrir deux artistes bordelais, Brakata (MC) et Beasty, beatboxer, qui a été champion de France en 2010.

Beasty

Pour la prochaine édition, une discipline supplémentaire sera à juger. Il s’agit du Graffiti. Ce battle se présentera comme un fil rouge, avec couleurs et autres contraintes imposées. Les graffeurs réaliseront une œuvre dans la cour de la Rock School Barbey et devront la présenter à la fin pour que le jury détermine la meilleure production. Et il se pourrait bien que les MSG s’élargissent à l’avenir aux battles de danse…

Le concept vous plaît, vous souhaitez y participer, contacter Davidovitch.

>> Plus d’infos sur les pages Facebook & Twitter.

Hip Open Event #1

Découvrez en images un aperçu du concert du 5 avril, à l’occasion du HIP OPEN EVENT #1,
en présence de RON BRICE, HASSAN, KEURSPI, FLEYO

Merci à toute l’équipe Hip Open qui s’est mobilisée pour l’organisation de la soirée !

KEURSPI, UN LYRICISTE PORTÉ PAR LE FLOW


Keurspi, un nom que l’on entend de plus en plus… Ce rappeur de Bordeaux a débuté en 2001. Quelques années plus tard, on le découvrira au sein du collectif « 99 PRO-G ». Il se distingue par la technique de son flow saccadé où il joue sur la rapidité, sans délaisser le fond. Le travail de Keurspi se porte également sur le message, tout en accordant une grande importance à la musicalité.

 

 


Il considère le Rap comme le meilleure moyen d’expliquer clairement et simplement sa manière de voir le monde. Pour lui, « le Rap a la capacité de pouvoir changer les choses. C’est juste aux acteurs du mouvement de faire passer le bon message et c’est aux gens d’y croire aussi ! »

L’état d’esprit qui émane de cet artiste est le dépassement de soi même, comme il dit : « la première défaite est dans la tête » ou encore quand il s’appuie sur cette phrase emblématique de la culture Hip Hop « Can’t stop, won’t stop ».

La nouveauté du Lab’Oratoire

L’Alchimiste est le single phare du Lab’Oratoire, son premier projet solo, qui devrait voir le jour en 2012. Ce clip, tout juste sorti, a été réalisé par Guillaume Agostini.


Sur ce titre, Keurspi rend hommage aux gens qui se battent, qui ont du courage pour affronter les moments difficiles de la vie. Le message de L’Alchimiste se veut porteur d’espoir, un réel booster pour donner envie de faire les choses et d’y croire. Keurspi précise l’idée qui s’adresse à son public : « Non tu n’es pas une merde, on voudrait te faire croire que tu es une merde mais non tu n’es pas une merde, donc maintenant lève-toi et fais ce que tu as à faire ! », en rappelant que l’idée de L’alchimiste est la puissance de pouvoir transformer le plomb de la personnalité en l’or de l’esprit.

L’expérience du Sénégal

Evoluer dans le 99 PRO-G, lui a permis d’élargir ses horizons… Il découvre la culture africaine à travers le parcours des autres membres du collectif. Et l’été dernier, il part au Sénégal pour la première fois. Une expérience qui restera pour lui, très enrichissante, très marquante…


Une fois sur place, il prend conscience de la réalité du pays entre l’abondance des ordures qui envahissent l’environnement naturel pour faire partie du décor et la richesse humaine, les valeurs du peuple qui font la force du pays.

 

Dans un contexte politique mouvementé, Keurspi, par l’intermédiaire du rappeur Simon du Bis Bi Clan (ancien du 99 PRO-G) a suivi de l’intérieur les révoltes pacifiques du mouvement Y’en a marre. Il s’agit d’un mouvement apolitique qui a la volonté de faire changer les choses dans le pays en mobilisant tous les habitants. Les acteurs effectuent un travail de fond sur le terrain, notamment en sensibilisant la population des quartiers au vote. Et quand ils ne sont pas en accord avec les mesures prises par le Président Abdoulaye Wade, ils le font savoir.

Pendant son séjour au Sénégal, Keurspi a également eu l’occasion de faire deux passages sur scène. Les réactions du public ont été au delà des attentes de cet amoureux des rimes : « …impossible de finir mon texte, tellement le public faisait du bruit ! Même si tous ne comprenaient pas la langue, ils ont une telle connaissance de la musicalité et du flow que pour eux, il n’y a aucune barrière pour apprécier la musique. »

Un voyage rempli de rencontres qui pourraient aboutir à un projet ? En attendant d’en savoir davantage, il semblerait que des collaborations avec des artistes sénégalais soient en cours…

Pour davantage découvrir son univers :


>> Plus d’infos sur :

http://www.keurspi.com

http://www.myspace.com/keurspi

http://www.facebook.com/keurspi

http://twitter.com/Keurspi

Voir l'article entier

« On a tous de l’or entre nos mains,
il faut juste trouver la bonne formule pour le faire apparaître aux yeux du monde. »
Keurspi