Robb Banks

 

A tout juste 21 ans, le jeune rookie natif de l’Ohio commence bien sa carrière. Avec deux mixtapes à son actif (Calendars en 2012, et la tant-attendue Tha City en 2013, téléchargée plus de 32000 fois sur Datpiff.com), un entourage bien fourni, et un premier album en préparation, Robb Bank$ réalise une entrée fracassante dans le jeu.

 

 

Représentant fièrement le comté de Broward, son fief Floridien, Robb Banks s’affiche constamment avec des figures locales comme Denzel Curry, Yung Simmie ou encore le fameux SpaceGhostPurrp (ayant entre autre produit pour A$AP Rocky) pour proposer à son public une musique orientée underground et indépendante, arrosée de litres de codéine et de références à Naruto. Car oui, rappelons le, Robb Bank$ c’est le choc de deux univers. Un rap d’adulescent à la Tyler the Creator et un rap beaucoup plus habile et beaucoup plus travaillé, car Robb a, comme il le confesse dans son interview chez Noisey, l’envie de ramener de vraies paroles au rap.

 

 

Le rap, Robb s’y attache dès la 6eme, où il fait partie d’un groupe sous le nom d’Emcee. Très éclectique, il est autant influencé par Biggie que par Sade, artistes qui lui ont donné envie de se lancer dans la musique. Vivant dans le sud, Robb s’intéresse à ce qui s’y fait localement. Des rappeurs de la nouvelle-Orléans comme Lil Boosie, Lil Webbie ou encore Master P l’inspirent, il s’allie également au producteur d’Atlanta Zaytoven sur son titre That Sound, et fera apparaitre Trinidad James, un autre rappeur d’Atlanta, dans son clip.

 

 

Débordant d’inspiration et d’ambition, le jeune Robb Banks possède l’art de mêler hip-hop alternatif et trap au sein de ses projets. Après le succès de ses deux dernières mixtapes, il travaille dès à présent sur son premier album intitulé Y.O.T.S (Year Of The Savage), projet sur lequel il a commencé à travailler après la sortie de son tout premier opus en 2012. Dans l’avenir, il souhaiterait collaborer entre-autre avec Future, Lil Boosie ou encore Toro Y Moi, faisant partie des rares artistes actuels qui selon lui restent « vrais » dans leur musique. Armé d’une passion exceptionnelle pour son art, le jeune MC possède déjà, à 21 ans, de quoi faire flancher certains de ses ainés.

Il en arriverait presque à faire oublier qu’il est le fils d’un certain Orville Richard Burrell, aussi connu sous le nom de  Shaggy.

 

Cyril Fain

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s